ACIREPh

Lettre ouverte au président de la République

Publiée dans l’Humanité du 14 mai 2021
vendredi 14 mai 2021 par Frédéric Le Plaine

https://www.humanite.fr/lettre-ouverte-au-president-de-la-republique-egalite-pour-le-bac-philosophie-707075

Monsieur le Président de la République,

Au nom des professeurs de philosophie représentés par l’ACIREPh, j’ai adressé le 30 juin 2020 une lettre au Ministre de l’Éducation nationale qui n’a reçu aucune réponse sur le fond. Il y était souligné que la disparition des heures en classe dédoublée dans la voie technologique, l’imposition de deux heures supplémentaires obligatoires, la non limitation des effectifs par groupe augmentent considérablement la charge de travail de nombreux collègues, qui peuvent avoir en responsabilité plus de 150, voire 200 élèves.

La décision qui vient d’être annoncée par M. Blanquer, de maintenir l’épreuve de philosophie du baccalauréat, tout en la neutralisant si la note obtenue est inférieure à celle du contrôle continu, achève une année chaotique, marquée par l’attente anxieuse de décisions improvisées prises sans concertation. Jamais les professeurs ni leurs élèves n’ont pu sereinement travailler, se projeter, ni adapter leurs apprentissages.

Pourtant, malgré l’absence de règle commune dans la mise en œuvre des restrictions sanitaires et les flagrantes inégalités de traitement entre les lycées et les élèves, les demi-classes, là où elles ont été instaurées, ont permis à de nombreux professeurs de philosophie de redécouvrir leur métier : avoir les moyens d’accompagner leurs élèves, de favoriser leur prise de parole, de les faire débattre et de cultiver leur esprit critique avec des effectifs réduits.

Monsieur le Président, l’une des valeurs de la République est l’égalité. Or cette égalité fait cruellement défaut entre les bacheliers généraux, technologiques et professionnels : 4 heures de philosophie en Terminale pour les premiers, 2 heures pour les seconds, des ateliers facultatifs au bon vouloir de professeurs volontaires pour les derniers. La philosophie est donc dans les faits réservée à certains lycéens, alors que tous sont amenés à devenir des citoyens capables d’argumenter, de débattre et de choisir librement.

S’agissant de la voie technologique, l’ensemble des associations et des syndicats demandent unanimement le retour des heures en classe dédoublée. Les lycéens de la voie technologique ont davantage besoin d’accompagnement pour avoir les mêmes chances que les autres de progresser et de réussir leur seule année de philosophie. Il est absolument indispensable de permettre à ces élèves de s’y former sérieusement. Depuis 10 ans, le Ministère a fait le choix des économies plutôt que celui de l’intérêt des élèves. Il est urgent de changer de direction.

Je vous prie donc de bien vouloir faire droit à cette demande légitime, première étape nécessaire pour assumer la démocratisation de l’enseignement de la philosophie : que soit enfin rétabli le dédoublement obligatoire d’au moins une heure hebdomadaire de philosophie dans la voie technologique, ainsi que pour l’enseignement moral et civique.

Voulant croire en la considération que vous portez à l’enseignement de la philosophie pour les lycéens et citoyens de demain, je vous prie de recevoir, Monsieur le Président, l’expression de mes sincères salutations.

Frédéric LE PLAINE
Président de l’ACIREPh


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 193 / 356649

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’ACIREPh  Suivre la vie du site Positions publiques   ?

Site réalisé avec SPIP par les membres de l'Acireph !

Creative Commons License