ACIREPh

Le « programme implicite » des sujets de bac

mardi 4 juin 2019.

À l’approche de l’épreuve de philosophie du bac 2019, et au moment où un nouveau (?) programme est en discussion, il peut sembler utile de se demander quel usage a été fait des anciens programmes dans les sujets de dissertation donnés au bac.
Ces sujets sont enregistrés depuis 1996 et jusqu’à 2015 dans une base de données très bien faite et accessible en ligne, dont il faut remercier ici les auteurs : http://bdbac.admin.free.fr. Nous y avons ajouté des sujets donnés lors des sessions 2016 à 2018, de façon à obtenir un ensemble de 1270 sujets de dissertation.

Nous avons donc mené une rapide étude lexicographique : nous avons compté, à l’aide d’un programme informatique réalisé pour l’occasion, le nombre d’occurrences de chaque mot dans l’ensemble des sujets. Une telle étude demande des choix. Nous n’avons compté que les noms et les verbes, considérant qu’ils étaient les plus pertinents. Nous avons toutefois exclu les verbes auxiliaires ou certains noms tels que chose ou fait. Par exemple, dans le sujet : toutes les vérités peuvent-elles être démontrées ?, l’ordinateur ajoutera une occurrence du nom vérité et une du verbe démontrer. Nous n’avons étudié que les sujets donnés au bac depuis l’entrée en vigueur du programme de 2003. Les sujets de toutes les séries sont mélangés [1]. Pour ne pas surcharger la présentation des résultats, seuls les mots les plus fréquents apparaissent.

Les résultats sont présentés dans le nuage de mots ci-dessous. Les mots qui figurent dans le programme de 2003, dans sa version la plus étendue (terminale L), ont été coloriés en bleu, les autres en rouge. Les mots qui se rattachent sans équivoque au programme ont été aussi coloriés en bleu.

Pour donner un ordre de grandeur du nombre d’occurrences, le mot le plus fréquent est art avec 128 occurrences, alors qu’obstacle et interprétation apparaissent 18 fois.

Deux constats nous semblent intéressants :

  • à l’intérieur du programme explicite, il y a une grande différence entre les notions les plus fréquentes, comme l’art, et d’autres qui n’apparaissent même pas (le langage et l’inconscient par ex.). Si les notions sont toutes à égalité dans la liste officielle, elle ne le sont plus du tout dans les tendances lourdes des choix de sujets de bac.
  • quelques notions complexes qui n’appartiennent pas au programme (ou sont seulement liés à des repères du programme de 2003), apparaissent plus souvent que certains notions du programme : par ex. homme, science.

Il reste à mener une étude comparable sur les textes.

[1il y a donc quelques sujets relatifs à l’ancien programme des séries technologiques, puisque celui-ci est resté en vigueur jusqu’en 2005


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 249103

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 par les membres de l'Acireph !

Creative Commons License