Acireph : Association pour la Création d’Instituts de Recherche sur l’Enseignement de la PHilosophie

SUJETS du bac de philosophie à Pondichéry

mardi 25 avril 2017.

Sujet du bac L :

  1. Suis-je le sujet de mon désir ?
  2. Toute vérité est-elle bonne à dire ?
  3. Explication de texte : Alain, Propos sur les pouvoirs

Voter, ce n’est pas précisément un des droits de l’homme ; on vivrait très bien sans voter, si l’on avait la sûreté, l’égalité, la liberté. Le vote n’est qu’un moyen de conserver tous ces biens. L’expérience a fait voir cent fois qu’une élite gouvernante, qu’elle gouverne d’après l’hérédité, ou par la science acquise, arrive très vite à priver les citoyens de toute liberté, si le peuple n’exerce pas un pouvoir de contrôle, de blâme et enfin de renvoi. Quand je vote, je n’exerce pas un droit, je défends tous mes droits. Il ne s’agit donc pas de savoir si mon vote est perdu ou non, mais bien de savoir si le résultat cherché est atteint, c’est-à-dire si les pouvoirs sont contrôlés, blâmés et enfin détrônés dès qu’ils méconnaissent les droits des citoyens.

On conçoit très bien un système politique, par exemple le plébiscite, où chaque citoyen votera une fois librement, sans que ses droits soient pour cela bien gardés. Aussi je ne tiens pas tant à choisir effectivement, et pour ma part, tel ou tel maître, qu’à être assuré que le maître n’est pas le maître, mais seulement le serviteur du peuple. C’est dire que je ne changerai pas mes droits réels pour un droit fictif.

(texte semble-t-il déjà tombé lors de la session 1996)

Sujet du bac S :

  1. Vit-on en société pour satisfaire ses désirs ?
  2. La connaissance des êtres vivants implique-t-elle de les hiérarchiser ?
  3. Explication de texte : Descartes, La Description du corps humain et de toutes ses fonctions ("parce que nous avons tous éprouvé ... nous avons moins raison de les attribuer à elle qu’à lui")

Sujet du bac ES :

  1. Une société peut-elle se passer d’art ?
  2. La loi suffit-elle à définir le juste ?
  3. Explication de texte : Descartes, Lettre à Elisabeth de septembre 1645

(...) Souvent la passion nous fait croire certaines choses beaucoup meilleures et plus désirables qu’elles ne sont ; puis, quand nous avons pris bien de la peine à les acquérir, et perdu cependant l’occasion de posséder d’autres biens plus véritables, la jouissance nous en fait connaître les défauts, et de là viennent les dédains, les regrets et les repentirs. C’est pourquoi le vrai office de la raison est d’examiner la juste valeur de tous les biens dont l’acquisition semble dépendre en quelque façon de notre conduite, afin que nous ne manquions jamais d’employer tous nos soins à tâcher de nous procurer ceux qui sont, en effet, les plus désirables ; en quoi, si la fortune s’oppose à nos desseins, et les empêche de réussir, nous aurons au moins la satisfaction de n’avoir rien perdu par notre faute, et ne laisserons pas de jouir de toute la béatitude naturelle dont l’acquisition aura été en notre pouvoir.

Sujet du bac STxx :

  1. Y a-t-il des techniques pour être heureux ?
  2. L’expérience se réduit-elle au vécu ?
  3. Explication de texte : Hannah Arendt, Du mensonge à la violence

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 52648

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License