Acireph : Association pour la Création d’Instituts de Recherche sur l’Enseignement de la PHilosophie

Journées d’Études de 2001 à 2014

Les Journées d’études de l’acireph sont ouvertes à tous ceux que les questions sur l’enseignement de la philosophie intéressent, et s’adressent tout particulièrement aux professeurs de philosophie, débutants ou expérimentés, qui souhaitent réfléchir collectivement à leur métier. Elles proposent non seulement des conférences de spécialistes, mais aussi des ateliers d’échanges autour de problématiques rencontrées en classe.
mardi 7 juillet 2015 par Admin

Octobre 2014 - Aborder l’art en philosophie au lycée : pourquoi et comment ?

  • Joel Dolbeault, professeur de philosophie, président de l’ACIREPh, allocution d’ouverture : l’art et l’indétermination des programmes.
  • Serge Cospérec, Professeur de philosophie, ESPE de Créteil : peut-on faire un cours sur l’art ? Difficultés et proposition de démarche.
  • Pierre Mercklé, sociologue, maître de conférences à l’ENS de Lyon : les cultures des adolescents à l’ère numérique Jacqueline Lichenstein, professeure de philosophie à l’Université Paris IV : art et philosophie de l’art.
  • Sébastien Charbonnier, professeur de philosophie : L’exposition au problème : comment faire fonctionner l’art dans un cours de philosophie ?.
  • Emmanuel Valat, professeur de philosophie : présentation d’une expérience pédagogique : l’écriture de haïkus en classe Débat final : il aborder le thème de l’art en Terminale ? De quelle manière ?.

Octobre 2013 - Transformer l’enseignement de la philosophie : réforme ou révolution ?

Au sein de la profession, de plus en plus de voix semblent dire qu’il est désormais urgent de faire cesser ce grand écart entre les ambitions déclarées des textes officiels et la réalité des copies d’examen, que l’enseignement de la philosophie souffre d’inadaptation, et qu’il court à sa perte faute d’être transformé. Comment se fait-il alors que les timides tentatives de changements institutionnels (par exemple la réforme des épreuves en série technologique, remise aux calendes grecques) avortent immédiatement aujourd’hui encore ? Quels sont les obstacles à toute transformation ? De quoi avons-nous peur ? Car au-delà des adversaires déclarés de toute réforme, au-delà des blocages institutionnels, il y a sans doute des résistances plus secrètes, plus passives aussi, qui expliquent en partie l’inertie que nous subissons.

Octobre 2012 - Enseigner la philosophie à partir de questions contemporaines - Philosophie morale ; évolution des mœurs : sommes-nous mûrs pour la liberté ?

  • Joel Dolbeault, professeur de philosophie, président de l’ACIREPh, allocution d’ouverture Francis Caballero avocat, ancien enseignant de Paris X : Le Droit de la drogue : le cas du cannabis. Le Droit du sexe : le cas de la prostitution.
  • Ruwen Ogien philosophe, directeur de recherche au CNRS : Quels principes pour une éthique minimale ? Rose-Marie Lagrave, sociologue, directrice d’études à l’EHESS : Controverses contemporaines touchant le genre et la sexualité : approche sociologique.

Mai 2012 - Lecture suivie d’une oeuvre : sortir des sentiers battus

  • Sébastien Charbonnier : « La canonisation des auteurs philosophiques : entre culture commune et atrophie de l’imaginaire pédagogique ».
  • Conférence de Christophe Grellard : « (Comment) peut-on enseigner Guillaume d’Ockham au Lycée ? »

Octobre 2011 - Philosophie en Seconde : un piège ou une chance pour la philosophie ?

  • Cécile Victorri, professeur de philosophie, présidente de l’ACIREPh : la réforme du lycée, ses conséquences – présentation des nouveaux dispositifs Quelle articulation entre les disciplines ?
  • François Meyer (professeur de philosophie) et Didier Missenard (professeur de mathématiques) : mathématiques et philosophie, un exemple de travail interdisciplinaire en Seconde.
  • Nicole Grataloup : philosophie, histoire-géographie, sciences économiques et sociales dans le cadre de l’option de Seconde « analyse des grandes questions contemporaines »).
  • Ateliers croisés ; Faire de la philosophie en Seconde : une extension ? une simple préparation ? Et quel intérêt de ces dispositif pour les élèves ? Pour le professeurs : quel(s) objectif(s), quelle(s) ambition( s) ?

Octobre 2010 - « Réinventer l’enseignement de la philosophie en séries technologiques »

  • Cécile Victorri, professeur de philosophie, présidente de l’ACIREPh : Enseigner la philosophie en séries technologiques ; État des lieux.
  • Serge Cospérec, professeur de philosophie (Université Paris XII), Différents modèles possibles pour réinventer l’enseignement de la philosophie (Angleterre, Québec, Etats-Unis).

Octobre 2009 - L’évaluation en philosophie : quels problèmes ?

  • Cécile Victorri, professeur de philosophie, présidente de l’ACIREPh : L’évaluation en philosophie : quels problèmes ? Pierre Merle, sociologue, professeur à l’IUFM de Bretagne : L’évaluation des élèves.
  • Connaissances sociologiques et pratiques professorales : quelles interactions ? Jean-Jacques Guinchard, L’évaluation en philosophie : problèmes et malentendus.
  • Hervé Boillot, Professeur de Philosophie, Laboratoire Georges Friedmann (PARIS I), Perspective historique : la genèse de la doctrine de l’enseignement de la philosophie peut-elle éclairer les difficultés que nous rencontrons aujourd’hui ?

Juin 2009 - Enseigner la philosophie politique aujourd’hui : qu’appelons-nous
la démocratie ?

  • Pierre-Yves Quiviger, philosophe spécialiste du droit, maître de conférences à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.
  • La démocratie est-elle compatible avec le gouvernement représentatif ? Laurent Dubois, professeur de droit constitutionnel à l’Institut d’Études Politiques de Paris. Contours, détours, rebours d’une notion démocratique par excellence : la volonté générale.
  • Cécile Victorri, professeur de philosophie à Taverny. Une démarche intitulée le « _colloque des philosophes_ »sur la question de l’égalité.
  • Isabelle Smadja, professeur de philosophie à Nancy Pédagogie ou démagogie ? Démocratisation ou populisme ? Dans quelles limites peut- on limites peut-on démocratiser l’enseignement de la philosophie sans vendre son âme au diable ? Sébastien Charbonnier, doctorant en sciences de l’éducation à l’Université de Nantes. La démocratie comme manière de vivre, en cours de philosophie ?

Octobre 2008 enseigner la philosophie à partir de questions contemporaines ? « quel droit sur le vivant, quels droits du vivant ? »

  • Serge Cospérec, professeur de philosophie (Université Paris XII), président de l’ACIREPh : mettre en œuvre le 8ème chantier de notre Manifeste « Enseigner la philosophie vivante ».
  • Georges Chapouthier, Directeur de recherche au CNRS, Approche historique de la question Enrique Utria, Doctorant en philosophie, Université de Rouen, Approches philosophiques contemporaines (Peter Singer, Tom Regan, Mark Rowlands et Joel Feinberg) Agnès Ricroch, maître de conférences à AgroParisTech, chercheuse au CNRS, laboratoire d’évolution et systématique, université Paris-XI, Les brevets sur le vivant. Enjeux scientifiques, éthiques et politiques.
  • Carlos De Sola, juriste, chef du Service de santé et de la bioéthique au Conseil de l’Europe , Consensus et conflits en matière de bioéthique en Europe.

Octobre 2007 - Comment parler en classe de la religion et des croyances religieuses ?

  • Serge Cospérec, professeur de philosophie (Université Paris XII), président de l’ACIREPh : La question de la religion dans l’enseignement de philosophie : histoire, changements et interrogations.
  • Alain Testart (CNRS) « L’éternité sans les dieux : religions d’Australie ». L’anthropologie peut-elle nous amener à réviser une conception de la religion surdéterminée par l’héritage du monothéisme en Europe ?,
  • Guillaume Lecointre (Université Paris XI, CNRS) « La théorie de l’évolution face aux croyances religieuses contemporaines ». Le darwinisme face au créationnisme et au « dessein intelligent »,
  • Saïd Bouamama (IFAR Lille) le rapport des jeunes des classes populaires, spécialement ceux issus de l’immigration post coloniale, à la religion, aux croyances religieuses qu’on leur impute ou qui sont les leurs, et à l’école.

Octobre 2006 : Enseigner la problématisation en classe de philosophie.

  • Serge Cospérec, professeur de philosophie (IUFM de Créteil), président de l’ACIREPh : Enseigner la problématisation ?
  • Bernard Victorri, CNRS-Paris VII : Problème philosophique et problème scientifique : l’exemple de l’origine du langage. Des représentations et des théories sur l’origine du langage dans l’histoire aux recherches linguistiques contemporaines, comment le problème se transforme-t-il ?
  • Michel Fabre, CREN-Université de Nantes : les différents modèles théoriques de la problématisation en philosophie (Dewey, Bachelard, Deleuze, Meyer).
  • Christian Orange, CREN-Université de Nantes, Le « paradigme de la problématisation » s’est étendu depuis 15-20 ans à toutes les disciplines et à tous les niveaux du système scolaire : comment et pourquoi cette évolution a-t-elle eu lieu, quelle analyse critique peut-on en faire ?
    *- Pierre Pastrée, La notion de compétence : sa (ses) définition(s) et les problèmes qu’elle pose.

Octobre 2005 : Conférence-débat : philosophie et religion : « que faire en classe face aux résistances présentées par certains de nos élèves croyants à la rationalité ? »

Octobre 2004 : Apprendre à raisonner en philosophie.

  • Serge Cospérec, professeur de philosophie (IUFM de Créteil), président de l’ACIREPh : un partage épistémologique et didactique contestable : argumenter (français) vs démontrer (mathématiques) ; quelle place pour l’argumentation en philosophie ? Pascal Engel (Université Paris IV) : l’apprentissage du raisonnement et tradition du Critical Thinking Interventions croisées de Pascal Engel et Pascal Ludwig (Université Paris IV) sur l’apprentissage du raisonnement dans le cursus de formation des étudiants de philosophie.
  • Claude Raisky et Loïc de Kérimel, professeurs de philosophie : Le raisonnement en philosophie et dans les autres disciplines Gérard Chomienne, professeur de philosophie, Comment faire étudier la structure argumentative des textes philosophiques ? Les apports de « la logique informelle ».
  • Nicole Grataloup, professeur de philosophie, Énonciation et raisonnement Desiderio Murcho (Portugal), Domenico Massaro (Italie), Luis Maria Cifuentes (président de la société espagnole des professeurs de philosophie) ; N.
  • Frieden (Suisse), la question du raisonnement dans leurs pays respectifs.
  • Desidério Murcho, King’s College de Londres : Le développement du raisonnement dans les programmes de phiolosophie portugais
  • Frédéric Cossutta, Eléments pour la lecture des textes philosophiques, Exemples d’exercices pour les classe de Terminale.

Octobre 2003 : Quelles finalités pour l’enseignement philosophique aujourd’hui dans le lycée ?
*- Serge Cospérec, professeur de philosophie (IUFM de Créteil), président de l’ACIREPh : repenser les finalités de l’enseignement de philosophie.

  • Pierre Merle, professeur de sociologie, Université de Rennes, L’enseignement s’est-il vraiment démocratisé ?
  • Claude Raisky, professeur de philosophie dans les séries de l’enseignement agricole, Sylvie Bach et Anne-marie Degoul, professeurs de philosophie en séries technologiques industrielles et tertiaires et Loïc de Kérimel, professeur de philosophie en classe préparatoire, en séries générales et technologiques : Diversité des élèves et des séries, unité de la philosophie ?
  • Samuel Johsua, professeur en Sciences de l’éducation à l’Université de Provence, Les disciplines scientifiques face à la démocratisation. Débat animé par Gérard Malkassian, avec Luis Maria Cifuentes, président de la société espagnole des professeurs de philosophie (SEPFI) et d’autres intervenants : quelles finalités, quels objectifs de formation pour l’enseignement de philosophie dans d’autres pays ?
  • Michelle Perrot, Paris VII, vice-présidente du Conseil National des Programmes, Bernard Calvino, président du Groupe d’Experts de Sciences et Vie de la Terre, Raymonde Piecuch, secrétaire générale adjointe du SGEN-CFDT, Denis Paget, co-secrétaire général du SNES- FSU. Table ronde : Qu’attend-on de la philosophie ?
  • Yves Michaud , Université de Tous les Savoirs, Université de Caen : Comment répondre aux demandes et aux besoins de formation en philosophie aujourd’hui ?

Octobre 2002 : Les connaissances et la pensée. Quelle place faire aux savoirs dans l’enseignement de la philosophie ?

  • Serge Cospérec, professeur de philosophie (IUFM de Créteil), président de l’ACIREPh : Le cours de philo et les savoirs
  • Daniel Andler, professeur à Paris IV, responsable du département d’études cognitives à l’ENS-Ulm) : peut-on faire un cours sur la conscience sans passer par les sciences cognitives ?
  • Philippe Descola (Collège de France), Nature-Culture, un paradigme à relativiser
  • Jean-Jacques Rosat, : apprendre la philosophie : quelle place pour les doctrines, les textes et leur histoire, dans l’apprentissage de la réflexion.
  • Mathieu Potte-Bonneville, professeur de philosophie (Classe préparatoire) : Foucault : la philosophie est-elle un savoir ?
  • Cécile Victorri, professeur de philosophie : Le vocabulaire philosophique est-il un savoir ? Apprendre les mots de la pensée
  • Alain Marchal, professeur de philosophie : Quel usage, dans un cours de philosophie, de documents extra-philosophiques ?
  • Gérard Chomienne, professeur de philosophie : La place de la logique et de l’argumentation dans le cours de philosophie
  • Nicole Grataloup, professeur de philosophie : Des usages de la psychanalyse dans le cours de philosophie
  • Claudine Tiercelin, professeur à Paris XII et présidente du jury de l’agrégation de philosophie : Quel tableau peut-on dresser aujourd’hui des rapports entre philosophie et savoirs dans la formation universitaire des professeurs de philosophie et dans les concours de recrutement ?

Octobre 2001 : Enseignement de la philosophie et démocratisation : le défi des
séries technologiques.

  • Jean-Jacques Rosat, professeur de philosophie au Collège de France, président de l’ACIREPh, Enseignement de la philosophie et démocratisation : le défi des séries technologiques,
  • Pierre Bourdieu, Chaire de Sociologie du Collège de France : L’enseignement philosophique face au défi de la démocratisation (la maladie a malheureusement empêché Pierre Bourdieu de venir) Bernard Decomps (Directeur ENS Cachan) : Technologie et philosophie. Les pistes d’une alliance d’objectifs
  • Aziz Jellab, IUFM Nord Pas de Calais Université de Paris 8, ESCOL : Eleves de l’enseignement professionnel et technologique : quel rapport aux savoirs ? A propos du statut des activités professionnelles
  • Bruno Poucet (Université de Picardie), Histoire de l’enseignement de la philosophie dans les sections techniques, Jean-Jacques Guinchard, professeur de philosophie, « _Travailler_ » pour le professeur, « _travailler_ »pour l’élève

Octobre 2000 : La dissertation de philosophie en terminale : épreuve de réflexion, modèle à réfléchir.

  • Jean-Jacques Rosat, professeur de philosophie au Collège de France, président de l’ACIREPh : La dissertation en questions
  • Bruno Poucet, Historien de l’enseignement de philosophie (Université de Picardie) : Éléments d’histoire de la dissertation dans l’enseignement secondaire
  • Alain Lhomme, professeur de philosophie, (Khâgne) : Le propre de la dissertation philosophique
  • Patrick Rayou (IUFM Créteil) : Qu’est-ce qu’ils en font ? Consignes et transaction
  • Francis Marchal, professeur de philosophie : Qu’est-ce qu’un bon sujet ? Jean Jacques Rosat (Collège de France) : 20 ans de sujets sur l’art
  • Élisabeth Chatel, professeurs de SES : La dissertation en Sciences Économiques et Sociales
  • Dominique Comelli, professeur d’Histoire : La dissertation en Histoire Fanny Capel, professeur de Lettres : La dissertation en Lettres

Octobre 1999 : Enseigner la philosophie aujourd’hui, pratiques et devenirs.

  • Alain Renaut (Paris IV) : la réforme des programmes.
  • Jean-Marie Beyssade (Paris I) et Jacques Bouveresse (Collège de France), Laurence Cornu, (IUFM, Poitiers) : Le programme de philosophie.
  • Réflexions sur les difficultés d’une réforme Jacques Rancière (Paris VIII), Stéphane Douailler (Paris VIII), Conférence-Débat : Y a-t-il un enseignement de base en philosophie ? François Galichet (Université de Strasbourg) : La formation initiale des étudiants et des professeurs de philosophie. Discutant : Jean- Paul Thomas (IUFM, Paris) Louis Pinto (CNRS) et Michèle Vergeade-Taïbi.
  • Table ronde : Les professeurs de philosophie et leur culture. Alain Boissinot (IGEN), Françoise Chenet, professeur de Littérature (Université Grenoble 3), Pascale Delormas, professeur de Lettres, et Dominique Constantini, professeur de philosophie :
  • Table ronde : L’argumentation en Français et en Philosophie Anne Lalanne, Nicolas Go, Philippe Mary, Hélène Degoy, Hervé Le Charlès, Jean-Charles Pettier et Michel Tozzi (professeurs de philosophie).
  • Table ronde : La philosophie ailleurs qu’en terminale (philosopher en primaire, en Segpa, en bacs pros, etc.) Élisabeth Chatel, professeurs de SES, Patrick Rayou (IUFM de Créteil), Jean-Marie Matagne et Christophe Fauchon, professeurs de philosophie.
  • Table ronde : La dissertation : ses représentations et son évaluation

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 256 / 32938

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Activités de l’Acireph  Suivre la vie du site Journées d’études   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License