acireph

Communiqué sur les dédoublements dans la voie technologique

mardi 11 juin 2019 par Frédéric Le Plaine

Dans la continuité de la précédente réforme mise en place entre 2010 et 2012, l’actuelle réforme du lycée n’offre plus aucune garantie légale de la nécessité pour la philosophie d’être enseignée en effectifs réduits dans la voie technologique, sur l’une au moins des deux heures hebdomadaires dont elle dispose.

Le dédoublement d’une heure avait été accordé en 1994, dans le but d’améliorer les conditions de l’enseignement de la philosophie, et cela tant pour les élèves que pour les professeurs. Pour les élèves les « travaux dirigés » en demi-classes devaient permettre de les aider plus efficacement grâce à des exercices gradués, à une aide méthodologique, à des pratiques sollicitant davantage leur participation et leur activité (ce qui est le plus souvent impossible en classe entière). Pour les professeurs, les classes à deux heures aux effectifs dépassant souvent la trentaine conduisent à des charges de travail insupportables, et en vérité, à l’impossibilité de tout travail réellement sérieux.

Il est absolument indispensable de permettre aux élèves de la voie technologique de se former sérieusement à la philosophie.

Pour cette raison, l’ACIREPh renouvelle sa demande au Ministre de l’éducation nationale d’inscrire la nécessité de travaux dirigés en effectifs réduits sur au moins une heure hebdomadaire dans le programme de philosophie pour les classes de Terminale de la voie technologique.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 172 / 210137

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’ACIREPh  Suivre la vie du site Positions publiques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 par les membres de l'Acireph !

Creative Commons License