acireph

Communiqué sur la liste d’auteurs dans le futur programme de tronc commun des classes de Terminale

mercredi 14 novembre 2018 par Frédéric Le Plaine

L’actuelle liste d’auteurs au programme, constituée de 57 philosophes, est inutile à plusieurs titres. D’une part, elle ne limite en rien la liberté du professeur dans le choix des textes qu’il étudiera avec ses élèves pendant l’année - et cette liberté est fondamentale. D’autre part, s’agissant de l’examen du baccalauréat, le choix des textes est si considérable que cette liste ne constitue d’aucune façon une quelconque délimitation de ce qu’il faudrait étudier. Enfin, pour ce qui est du cadrage de la lecture suivie d’une œuvre, en toute hypothèse, aucun examinateur à l’épreuve du second groupe du baccalauréat (dite l’oral de rattrapage) ne peut se prévaloir de connaître l’ensemble des œuvres des 57 auteurs.

Ce prétendu cadre réglementaire est donc un leurre.

La sélection des extraits d’œuvres philosophiques pour le troisième sujet de l’épreuve du baccalauréat, d’explication de texte, ne doit rien à la liste d’auteurs au programme, puisque la connaissance de la doctrine de l’auteur n’y est pas requise. La liste ne garantit pas davantage la pertinence des extraits choisis, tant il serait facile de trouver, pour tous les auteurs appartenant à cette liste, des textes de peu de valeur philosophique. À l’inverse, des textes d’Elizabeth Anscombe, Simone de Beauvoir, Claude Lévi-Strauss, Pierre Bourdieu, Jacques Bouveresse, Vincent Descombes, John Dewey, William James, Charles Sanders Peirce, John Rawls, Jacques Rancière ou Paul Ricoeur (exclus de l’actuelle liste) seraient tout à fait idoines pour éclairer des problèmes importants que les professeurs étudient avec leurs classes. C’est donc aux commissions d’élaboration des sujets d’examen qu’il appartient de choisir des textes dont l’intérêt philosophique et le lien avec le programme sont avérés. Ce choix pourrait s’effectuer sans difficulté parmi d’autres philosophes que ceux qui appartiennent à l’actuelle liste.

Une liste d’auteurs au programme produit en outre des effets dommageables, liés à la canonisation qu’elle ne peut manquer de susciter. Elle entraîne en effet par elle-même une procédure d’exclusion, toujours nécessairement arbitraire et biaisée. La sous-représentation des femmes dans l’actuelle liste d’auteurs au programme est un exemple particulièrement remarquable de cet arbitraire. On pourrait également mentionner son européocentrisme, son exclusion de principe des philosophes vivants, etc.

Les professeurs de philosophie n’ont besoin ni d’un palmarès, ni d’un index. C’est pourquoi l’ACIREPh demande que soit supprimée la liste des auteurs du futur programme de philosophie de tronc commun des classes de Terminale.

Si l’objectif est de contribuer à façonner une culture commune pour les élèves qui se forment à la philosophie, ainsi que pour leurs enseignants, afin d’objectiver des attendus exigibles à l’épreuve du baccalauréat, l’ACIREPh préconise depuis longtemps d’explorer des pistes pour un programme délimitant quelques éléments d’une culture commune à toutes les classes (d’une voie ou d’une série), par exemple :
> comprenant l’indication de quelques extraits, très limités en nombre et en étendue, en liaison avec une question philosophique, un problème (ou un thème) déterminé par un couple de notion, ou quelques notions, empruntés à la diversité des traditions philosophiques, renouvelable tous les trois ans en totalité ou en partie ;
> ou encore, comportant l’indication d’une ou deux œuvres ou parties d’œuvres, d’ampleur raisonnable, empruntées à la diversité des traditions philosophiques, renouvelable tous les trois ans en totalité ou en partie.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 342 / 108094

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’ACIREPh  Suivre la vie du site Positions politiques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 par les membres de l'Acireph !

Creative Commons License