Acireph : Association pour la Création d’Instituts de Recherche sur l’Enseignement de la PHilosophie

Programme de philosophie de 1942

samedi 7 janvier 1956 par Acireph

Le corps d’Inspection a « résisté » dans cette période difficile et dangereuse aux pressions visant à accommoder le programme de philosophie à l’idéologie de Vichy ; les changements, sans être négligeables, restent effectivement mineurs par rapport au programme de 1923, mais comme précédemment, l’idéologie nationaliste, colonialiste et paternaliste marque fortement le programme.

Notons quelques-uns de ces changements :

SUPPRESSION :

La question des « Devoirs envers l’homme » subsiste amputée de la précision « sans considération de race. »

 La morale et les relations internationales. 

 

AJOUT :

En psychologie :

La conscience de l’effort

La personnalité et le caractère.

Psychologie de l’enfant : (…) Puissance de l’imitation et rôle de l’exemple dans la famille, à l’école, dans la société. La discipline.

En morale

La nature psychologique de l’agent moral et sa dépendance à l’égard du milieu (famille, profession, patrie).

La responsabilité et le problème des sanctions.

Le respect de la famille. L’autorité dans la famille. Devoirs des parents et des enfants. Devoirs réciproques des époux.

A la suite de « La patrie » on ajoute : « ses éléments matériels et spirituels. Les sentiments qu’elle inspire et les devoirs qu’elle impose ; l’esprit de sacrifice. La Nation, l’État et son autorité »

 

En 1945, un décret rétablira les programmes de philosophie de 1923 sans aucune modification.

 

Notons enfin que le célèbre auteur des « Instructions » de 1925, Anatole de Monzie, devient Ministre des Travaux publics du Gouvernement Daladier de 1938 à juin 1940, après avoir voté les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain moins par adhésion personnelle que pour « sauver ce qui pouvait encore l’être » selon la formule. Ce grand ami de Darquier de Pellepoix est assez représentatif de certains hommes de gauche, pacifistes, et pour cela munichois en 1938 (comme Alain) ; il estime que la défaite de 1940 résulte de la décadence et espère que du malheur sortira la régénération de la France. Mais très vite, il s’oppose à Pétain dont il critique la politique répressive dans la Saison des Juges (1943) : « Punir ! Punir ! La Révolution nationale est punitive à l’égard de l’autre ». Il y condamne aussi et violemment - en pleine occupation - les délateurs (« le goût de la « dénonce », la manie accusatrice ») et les provocateurs (« La provocation tend à devenir une méthode et le provocateur un fonctionnaire ») ; condamné à la perte de ses droits civiques en septembre 1944, il meurt en 1947]

 

Soutenez l’ACIREPh

PROGRAMME D’enseignement de la philosophie dE 1942

CLASSE DE PHILOSOPHIE

 

9 heures

Introduction. — Objet et divisions de la philosophie. L’enseignement de la philosophie et la réflexion sur l’expérience concrète : l’esprit philosophique.

 

PSYCHOLOGIE

Objet et méthodes de la psychologie. Caractère des faits psychologiques : leurs relations avec les faits physiologiques. Le point de vue introspectif et le point de vue objectif.

La conscience et les degrés de la conscience.

Mouvements et tendances. Plaisirs et douleurs. Émotions. Passions. Sentiments.

Sensations et images : le problème de la perception. Association des idées. Mémoire. Imagination.

L’abstraction et la généralisation. Les signes, le langage et la pensée.

Le concept et le jugement. Le raisonnement.

L’instinct et l’intelligence. L’habitude. La volonté. La conscience de l’effort. L’attention.

La personnalité et le caractère.

Problèmes métaphysiques posés par la psychologie.

 

Notions sommaires sur la psychologie de l’enfant. — Les étapes du développement mental et moral de l’enfant.

Puissance de l’imitation et rôle de l’exemple dans la famille, à l’école, dans la société. La discipline.

 

LOGIQUE

L’étude psychologique et l’étude logique de la pensée. Les procédés généraux de la pensée. Intuition et connaissance discursive. Déduction et induction. Analyse et synthèse. La science et l’esprit scientifique.

Les mathématiques : objet et méthode. Leur rôle actuel dans l’ensemble des sciences.

Les sciences expérimentales : l’établissement des faits ; la découverte et la vérification des lois ; les principes. Les théories. Quelques exemples des grandes théories de la physique, de la chimie ou de la biologie modernes.

Les sciences morales ; la psychologie, l’histoire, la sociologie. Leurs méthodes comparées à celles des sciences de la nature.

 

 

MORALE

Le problème moral. Les éléments constitutifs de la moralité ; la nature psychologique de l’agent moral et sa dépendance à l’égard du milieu (famille, profession, patrie).

La conscience psychologique, la conscience morale et la notion de valeur.

Rapports de la morale avec la science, la métaphysique et la religion.

Les fins de la vie humaine et les grandes conceptions de la morale.

Le bien ; le progrès moral ; les devoirs et le droit ; leur corrélation. La responsabilité et le problème des sanctions.

La justice et l’égalité des personnes ; la charité.

L’expérience morale et les conflits de devoirs.

Les devoirs de l’individu envers lui-même ; les devoirs relatifs à la vie du corps et de l’esprit. Rapports de ces devoirs avec les exigences de la vie en commun. La dignité de la personne.

La famille : son importance sociale et morale. Le respect de la famille. L’autorité dans la famille. Devoirs des parents et des enfants. Devoirs réciproques des époux. Le problème de la natalité.

La patrie : ses éléments matériels et spirituels. Les sentiments qu’elle inspire et les devoirs qu’elle impose ; l’esprit de sacrifice. La Nation, l’État et son autorité ; la loi. La liberté de l’individu et ses devoirs civiques.

La profession. Le devoir et l’amour du travail ; la conscience professionnelle, l’esprit de solidarité et leur importance nationale. La probité. La propriété et le travail.

L’humanité ; devoirs envers l’homme. Devoirs des nations colonisatrices.

 

 

PHILOSOPHIE GÉNÉRALE,

LES GRANDS PROBLEMES MÉTAPHYSIQUES

Les théories et la connaissance. Les principes de la raison.

La valeur de la science et l’idée de la vérité.

L’espace et le temps. La matière. La vie.

L’esprit. La liberté.

Dieu.

 

II. — PROGRAMME À OPTION

REMARQUE 1. — Le professeur devra choisir trois articles dans le programme suivant, qui comprend d’une part des questions complémentaires, d’autre part une liste des textes philosophiques à expliquer.

REMARQUE 2. — Les articles choisis par le professeur pourront être, tous les trois, des textes. L’un des trois au moins devra être un texte.

REMARQUE 3. — Quant aux questions complémentaires, il ne devra pas être consacré plus de six leçons à l’enseignement de chacune d’elles.

REMARQUE 4. — Une note écrite indiquant le ou les textes expliqués, et, s’il y a lieu, les questions complémentaires choisies, avec l’indication très sommaire des points étudiés, devra être remise à l’examinateur par le candidat au baccalauréat ou figurer sur le livret scolaire.

 

I.— QUESTIONS COMPLÉMENTAIRES

1. Histoire de la philosophie, sous l’une ou l’autre des formes suivantes :

a) Tableau d’ensemble indiquant la succession et les relations des doctrines et des écoles ;

b) Exposé historique, soit d’un grand problème, soit d’une grande doctrine, soit d’une grande époque de la philosophie.

2. Notions de psychologie expérimentale. Par exemple : ce qu’on fait dans un laboratoire de psychologie ; les tests ; les applications actuelles de la psychologie.

3. Notions de psychologie pathologique. Par exemple : les troubles de la personnalité ; les maladies du langage.

4. Notions d’esthétique.

5. Notions de logique formelle.

6. Notions de la science du langage. Par exemple : l’évolution des langues ; linguistique générale.

7. Notions de sociologie.

II.— AUTEURS PHILOSOPHIQUES

Platon : Phédon, Gorgias, la République (un livre).

Aristote : Morale à Nicomaque (un livre), la Politique (un livre).

Epictète : Entretiens (un livre).

Marc-Aurèle : Pensées.

Lucrèce : De natura rerum (livre II ou livre V).

Descartes : Discours de la méthode, Méditations, les Principes (livre Ier).

Pascal : Pensées et Opuscules.

Malebranche : De la recherche de la vérité (livre Ier ou livre II), Entretiens sur la métaphysique, Traité de morale.

Spinoza : Éthique (un livre).

Leibniz : nouveaux essais (avant-propos et livre 1er), Théodicée (extraits), Monadologie, Discours de métaphysique.

Berkeley : Dialogues entre Hylas et Philonoüs, Traité sur les principes de la connaissance.

Hume : Traité de la nature humaine (un livre).

Condillac : Traité des sensations (livre III).

J.-J. Rousseau : Le Contrat social (un livre), la Profession de foi du vicaire savoyard.

Kant : Critique de la raison pure (préface de la 2e édition), Fondements de la métaphysique des mœurs.

A. Comte : Cours de philosophie positive (leçons I et II) ; Discours sur l’esprit positif.

Renan : L’Avenir de la science (extraits).

Cl. Bernard : Introduction à la médecine expérimentale (1re partie).

Stuart Mill : L’Utilitarisme.

H. Spencer : Les Premiers Principes (1re part.) ; Introduction à la science sociale.

Cournot : Matérialisme, vitalisme, rationalisme.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 136 / 27521

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les programmes  Suivre la vie du site Anciens programmes   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License